.......................................................................................................................................................................................... Photo S.C.
Tartares, Ouzbeks, Nénètses / tout le peuple ukrainien, / et même les Allemands de la Volga / attendent les traducteurs.
Et peut-être, en ce moment, / un Japonais / me traduit en turc / et atteint mon âme.

Ossip Mandelstam


mercredi 26 avril 2017

Fabio Morábito (Mexique - 1955)




Mexico


Un jour mon père m’a dit
on part, et tu étais
le but : une autre langue,

d’autres amis. Non :
les amis de toujours,
la langue, celle que je parle.

Je me suis mêlé à tes eaux
volcaniques et urbaines
jusqu’à me connaître enfin,

et si en parlant je commets
les erreurs de tout le monde,
je me dis : je suis d’ici,
tu ne m’as pas sali en vain.



Ciudad de México


Un día mi padre dijo
nos vamos, y tú eras
la meta: otra lengua,

otros amigos. No:
los amigos de siempre,
la lengua, la que hablo.

Me he revuelto en tus aguas
volcánicas y urbanas
hasta al fin conocerme,

y si al hablar cometo
los errores de todos,
me digo: soy de aquí,
no me ensuciaste en vano.